📦 LIVRAISON EXPRESS : chaque commande passée avant 12h est expédiée le jour même ! Profitez-en !

infos

Le frottis : une obligation pour toutes les femmes ?

Le frottis cervico-vaginal est un examen gynécologique qui consiste à prélever des cellules du col utérin. Indispensable pour dépister des lésions précancéreuses ou certaines infections sexuellement transmissibles (IST), il est indolore et ne dure que quelques minutes.

QUAND FAIRE SON PREMIER FROTTIS ?

Dans le cadre du dépistage du cancer du col utérin, un frottis préventif est à réaliser tous les trois ans, de 25 à 65 ans. Selon, la Haute autorité de santé (HAS), il n’y a aucune obligation de réaliser un frottis avant l’âge de 25 ans. 
Par ailleurs, avant le début de l’activité sexuelle le frottis cervico-vaginal n’est pas obligatoire car les lésions précancéreuses sont extrêmement rares.
A savoir : le frottis ne peut pas être réalisé en période de menstruations donc il faut prendre rdv en dehors de vos règles.

 

OÙ RÉALISER SON FROTTIS ? 

Le frottis peut-être réalisé par :
  • Un( e ) gynécologue,
  • une sage-femme, un( e )médecin généraliste
  • ou encore en laboratoire, sur prescription.
 
Bon à savoir : il est recommandé d’éviter les rapports sexuels et l’usage de tampons dans les 48 heures qui précèdent l’examen. 
Le médecin prélève quelques cellules en grattant doucement la surface du col de l’utérus avec un bâtonnet, puis réitère l’opération sur la muqueuse vaginale et sur l’endocol avant d’envoyer ces prélèvements pour une analyse complète. 
Le frottis n’est pas très agréable, mais il n’est pas douloureux. 
 

ET APRÈS ?  

Les prélèvements sont donc envoyés dans un laboratoire qui se chargera d’analyser les cellules recueillies. Les résultats sont ensuite transmis en quelques jours à votre médecin qui vous les fera parvenir à son tour en vous prescrivant un traitement ou des examens complémentaires si nécessaire.
  

ET LE VACCIN DANS TOUT ÇA ?

Suite à une campagne mondiale de vaccination contre le papillomavirus humain (ou HPV), de nombreuses femmes sont désormais vaccinées et pensent, à tort, qu‘elles n’ont pas besoin de consulter de professionnels et donc de réaliser de frottis. Malheureusement, le vaccin ne protège pas complètement et un suivi gynécologique reste indispensable.
 

LES DOUCHES VAGINALES PEUVENT-ELLES PRÉVENIR LES INFECTIONS OU MALADIES DU COL DE L'UTÉRUS ? 

La réponse est sans appel : NON.
En effet, si une grande partie du corps se nettoie avec du savon et de l’eau, l’intimité féminine ne nécessite pas un tel traitement. Cela peut au contraire provoquer un véritable déséquilibre de la flore vaginale et éliminer les « bonnes » bactéries, avec les conséquences qui en découlent. Concrètement, des douches vaginales à répétition peuvent encourager des irritations et mycoses et sont déconseillées par les professionnels de santé.
En résumé le frottis est fortement conseillé aux femmes dès l’âge de 25 ans qui ont entamé une vie sexuelle pour prévenir ou diagnostiquer d’éventuelles maladies ou lésion cancéreuses mais il n’est pas obligatoire et est réalisé au bon vouloir de chaque femme.
 

ET SI VOUS PRENIEZ SOIN DE VOUS AUTREMENT ?

En effet, notre Musc Tahara vous offre une fraîcheur longue durée pour une sensation de bien-être retrouvée.
Pour rappel, le vagin ne se salit pas, au contraire, il est auto-nettoyant.
Vous pouvez tout à fait appliquer quelques gouttes de Musc Tahara au niveau de vos zones de chaleur (aisselles, cou, articulations etc…) pour parfumer votre corps tout en douceur !
 

DÉCOUVREZ LE CONCEPT DE LA MARQUE
MUSC INTIME ET NOTRE GAMME DE MUSC TAHARA


Article précédent Article suivant


Commentaires